DEUXIÈME NEUF

Le 10ième trou est une normale 5 qui offre un peu de répit alors qu’il s’agit d’une opportunité valide pour réaliser un oiselet, spécialement pour les hommes. Les longs cogneurs risquent d’atteindre le vert en deux alors que les golfeurs moyens l’atteindront avec un coup d’approche assez court.

Il est important d’enligner son coup de départ vers la partie centre gauche de l’allée. Quelques pièges se cachent du côté droit dont, entre autres, le champ de pratique. S’y rendre équivaut à être hors limite. Il faut également mentionner une imposante rangée de sapins articulant un coude (dogleg) vers la droite. Cette formation débute à environ 220 verges des tertres et occupe le tiers du champ de vision au départ. Si votre coup initial atterrit un peu trop à droite, vous devrez composer avec ces sapins à votre deuxième coup. Notez également que la forêt, située au fond du côté gauche de l’allée vient très rapidement pour les longs cogneurs. Un coup de départ précis est un gage de succès pour ce trou.

L’approche au vert se rétrécit plus on s’en y approche. Si vous aimez la prudence, la sélection d’un fer moyen (175 v.) sur votre deuxième coup vous permettra d’atteindre le vert en régulation avec une approche d’environ une centaine de verges. Une grande fosse de sable, à gauche, défend adéquatement le 10ième vert qui est assez plat et légèrement surélevé

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
5 12/14 513 503 490 390 390

La principale difficulté de cette normale 3 réside dans sa longueur. Du tertre bleu, on doit calculer 200 verges pour rejoindre le vert.

Pour ces raisons, les deux fosses de sable, nichées de chaque côté du vert, deviennent doublement efficaces dans leur mission de capturer les balles qui s’y aventurent. Il est important de vous mettre en garde concernant les dangers d’envoyer son coup de départ sur le tertre du trou #12 situé à gauche du onzième vert. Il est fréquent qu’une balle parte dans cette direction. Soyez vigilant si cela vous arrivait, respectez les règles d’éthiques et criez «Fore !» pour avertir les golfeurs en avant de vous.

Une pente, de l’avant vers l’arrière de ce très grand vert ondulé, peut donner quelques problèmes pour les coups roulés.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
3 8/12 203 203 179 157 140

Au trou #12, c’est la longue distance qui représente, encore une fois, un des obstacles impressionnants. En combinant cela à une forte butte qui empêche de voir où atterrit le coup de départ, cette normale 4 offre un défi de taille à n’importe quel golfeur. Un drapeau de signalisation se trouve à droite de la butte indiquant que la voie est libre pour frapper le coup de départ. Avant de frapper votre deuxième coup, désignez quelqu’un dans votre équipe pour abaisser le drapeau afin que le quatuor suivant ne vous frappe pas dans le dos. Suite au deuxième coup de chacun des joueurs de votre groupe, redressez le drapeau de signalisation.

En général, et ce, autant pour les hommes que les femmes, le coup d’approche s’effectue avec un bâton qui va du bois d’allée au fer moyen. Une allée très large caractérise l’endroit où est situé le vert. Il gît sur un léger monticule et il est défendu par 2 grandes fosses de sable très efficaces de chaque côté. Plusieurs bosses compliquent les coups roulés sur ce vert qui, traditionnellement, a toujours été un des plus beaux au club de golf Lorette.

Une normale sur cet imposant trou vous soulagera le moral et vous permettra d’emboîter le pas avec confiance dans le dernier droit. Passé ce point, les choses deviennent plus faciles

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 2/8 430 410 375 290 290

Les six derniers trous figurent parmi les plus faciles du Lorette. Au 13, le golfeur est confronté à une petite normale 4 qui récompense le jeu intelligent et prudent. Un coup de départ sobre et bien placé laissera une approche d’environ 150 verges. Un bois d’allée ou même, un fer long (2 ou 3) sont d’excellents outils pour effectuer son coup de départ. L’important est de prendre le bâton qui vous offre le plus d’assurance. Un coup de départ trop loin peut vous mener dans le sable. Un coup de départ errant vous mènera probablement à l’eau, et là, vous avez le choix car il y un lac de chaque côté de l’allée et un canal qui longe le côté droit. Les longs cogneurs peuvent simplement frapper au-dessus de la fosse de sable.

Ces lacs sont les refuges d’un grand nombre malards qui se sont acclimatés au fil du temps à la présence des golfeurs. Ne vous surprenez pas s’ils vous regardent calmement frapper votre deuxième coup. Trois fosses de sable prohibent l’accès au vert.

Le 13ième vert est assez grand. C’est dans votre intérêt d’être proche du fanion sur votre approche car des coups roulés de 60 pieds et plus sont possibles ici.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 14/10 356 344 318 290 282

Le trou #14 est la plus petite normale 5 du parcours. Si vous êtes un golfeur discipliné, le vert est atteignable facilement en régulation. Un coup de départ, placé dans l’allée, suivi d’un deuxième coup sécuritaire avec un fer moyen ou court pour couvrir une distance de 150 à 200 verges, vous permettra d’attaquer le vert avec une approche de 150 verges ou moins. Les plus longs cogneurs salivent à l’idée de rejoindre le vert en deux avec un fer si le coup de départ est bien placé. Toutefois, le danger de ce trou réside justement dans cette tentation alors qu’un long coup de départ, mal enligné, peut se retrouver dans la fosse de sable qui occupe le milieu droit de l’allée à environ 225 verges du vert, ou dans le bois qui longe les deux côtés de l’allée.

Cette normale 5 est assez sinueuse alors que deux très légers coudes définissent la forme du trou. Le premier et le plus faible de ces coudes, s’articule un peu vers la gauche à la hauteur de la première fosse de sable. Le deuxième coude s’opère vers la droite à environ 150 verges du vert. À ce niveau, on retrouve également un lac à gauche de l’allée. Un ruisseau longe le côté droit de l’allée des tertres de départs jusqu’à environ 100 verges du vert. Une nouvelle zone environnementale fut inaugurée en 2003 à gauche de l’allée et débutant après le lac. D’importants travaux ont permis d’agrandir le ruisseau et de créer deux étangs dans cette zone.

L’accès au vert est prohibé par deux fosses de sable. La plus menaçante est celle qui est située à l’avant gauche de l’objectif. Elle est particulièrement méprisée des longs cogneurs qui tentent de rejoindre le vert en deux. La deuxième fosse se trouve à l’arrière et sert surtout à arrêter les balles frappées avec force. La première moitié du vert contient une dénivellation vers l’avant ainsi qu’une bosse appréciable à droite. La partie arrière du vert se joue relativement sur le plat.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
5 18/2 472 472 436 407 402

Ce trou figure comme la normale 3 la plus facile du parcours. Le 15e trou ne possède pas d’obstacle significatif mis à part les trois fosses de sable qui montent la garde autour du vert. Il y a bien un lac à gauche de l’allée mais il n’est pas en jeu. Ici encore, les malards font partie intégrante du décor.

L’immense vert est généralement plat mis à part une petite cambrure à gauche et à l’arrière. Notez bien la couleur du fanion avant votre coup de départ car une des difficultés de ce trou se trouve au niveau de sa profondeur. De très longs coups roulés peuvent laisser un goût amer si le coup initial n’est pas à la hauteur du trou.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
3 16/16 160 160 143 117 90

Le 16ième trou possède une disposition classique pour une normale 4. Ce trou fut reconstruit au début des années 90 afin d’aplatir l’allée et de modifier quelque peu son aspect. Le coup de départ doit posséder une distance assez grande alors que de l’herbe longue sépare l’allée des tertres de départ. Quatre imposantes fosses de sable, deux de chaque bord de l’allée, sont idéalement localisées afin de capturer les balles qui manquent de précision sur le coup de départ.

Deux autres fosses de sable flanquent le vert exigeant ainsi un coup d’approche précis. Ce vert possède une bonne profondeur et il est caractérisé par une descente appréciable à l’arrière du vert. Des courbes sont omniprésentes sur la plupart des coups roulés si le fanion se trouve dans les deux derniers tiers du vert.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 4/6 378 378 349 310 287

Cette dernière normale 3 du parcours présente un défi de taille. Sans équivoque, le principal obstacle de ce trou est l’étang bordant le côté gauche de ce vert à deux paliers. Le fait que l’étang soit légèrement plus bas que le vert ne facilite pas les choses. Une légère pente de quelques verges, située entre l’étang et le vert, n’offre aucun pardon aux balles qui s’y aventurent; elles se retrouveront à l’eau. Du côté droit, on retrouve une fosse de sable tout aussi incommodante. Une deuxième fosse de sable, moins dangereuse cette fois, est située à l’arrière du vert. Le bois, à droite du trou, est hors limite.

Une fois que le golfeur aura négocié avec le périmètre de sécurité entourant le vert, le travail est loin d’être terminé. Les deux paliers du vert présentent un chalenge peu commun. Une forte pente forme la première partie du vert alors que la deuxième moitié, plus plate, s’étire derrière l’étang. Un fanion, placé dans la partie gauche du deuxième plateau, représente une des positions les plus difficiles à attaquer du parcours.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
3 10/18 176 165 150 109 99

Le dernier test du parcours est une normale 5 qui se termine par une montée. On ne peut ainsi se fier sur les distances inscrites sur la carte. Ce trou se joue un peu plus long que cela. Les tertres des hommes et des femmes sont séparés d’environ 100 verges. Le coup de départ des hommes ne présente pas un grand danger mis à part le hors limite à droite de l’allée. La rue Monseigneur-Cooke longe l’allée du 18ième trou. Des buttes et des sapins ont été installés à droite afin de dresser une barricade entre le terrain et la route.

La montée vers le vert nécessite normalement l’utilisation d’un bâton supplémentaire. Une fosse de sable, invisible à l’approche, est située sur le coin avant gauche du vert. Elle est cachée par un monticule et par d’imposants conifères. Une seconde fosse borde le côté droit de l’objectif.

La caractéristique majeure du vert est le pli situé au milieu. Les trajectoires des coups roulés s’éloigneront de chaque côté de la butte.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
5 6/4 500 490 471 380 375