PREMIER NEUF

Cette normale 5 est un excellent trou pour débuter une partie. Le coup de départ n’offre pas de grandes difficultés à part les deux grandes épinettes situées au centre de l’allée à environ 100 verges du tertre de départ. Le tertre surélevé vous aidera à éviter cet obstacle. Les longs frappeurs doivent se méfier d’une trappe de sable située en bordure droite de l’allée à environ 275 verges. Des arbres et de l’herbe longue gardent les deux côtés du trou. Le deuxième coup devra être judicieux afin de ne pas placer la balle derrière un gigantesque bouleau situé à une centaine de verges du vert. Celui-ci harcèle les golfeurs du Lorette depuis la fondation du Club, soit 1920.

De plus, des efforts de reboisement, à gauche de l’allée, commencent déjà à porter fruit. Les golfeurs abandonnent de plus en plus les plans d’une entrée par cet endroit.

Le vert est élevé sur un léger plateau d’une dizaine de pieds. Une fosse de sable, à droite, et des conifères, à l’arrière, montent la garde de ce vert à deux paliers.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
5 17/3 491 491 473 465 465

Du tertre de départ, le trou #2 ne semble pas offrir un défi important. Toutefois, un mauvais coup de départ peut transformer cette courte normale 4 en un véritable cauchemar. Parmi les dangers, on y retrouve un tertre légèrement orienté vers la droite de l’allée. Il s’agit d’une tentation certaine pour le canal délimitant le coté droit du trou, du départ à environ 100 verges du vert. Un autre piège guette les longs frappeurs qui seront tentés d’y aller pour le grand coup afin de se laisser qu’une centaine de verges pour l’approche au vert. Une forêt de pins délimitant le côté gauche de l’allée, et débutant à 140 verges du vert, capture efficacement les imprudents et les longs cogneurs qui s’y aventurent.

Le vert est très légèrement surélevé relativement à l’allée ce qui rend l’appréciation de la localisation du drapeau un peu ardue. Flanqué par une imposante fosse de sables à droite, le vert est marqué par une importante bute du côté gauche. Celle-ci rend le coup d’approche plus stratégique afin d’éviter un coup roulé sinueux.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 11/9 364 346 331 308 302

Le premier véritable test du Lorette se trouve ici, au trou #3. Cette normale 4 exige un coup de départ long et précis afin de se positionner avantageusement pour l’approche au vert. Le piège principal du coup de départ est sans aucun doute la fosse de sable articulant un coude (dogleg) vers la gauche. Celle-ci guette les joueurs habitués à frapper sur des distances moyennes et longues. Le très long frappeur est capable de la dépasser. La récompense est un deuxième coup assez aisé d’environ 150 verges ou moins. Si la longue distance ne fait pas partie de votre trousse d’outils, il devient alors important de frapper le coup de départ dans la section située entre le milieu et la partie droite de l’allée. Ceci vous permettra de voir le vert pour le deuxième coup. La tâche ne sera pas facile toutefois car il vous restera dans les 200 verges et plus pour rejoindre le vert. Un coup de départ trop à gauche vous condamne à sacrifier un coup pour dépasser la fosse de sable afin de vous mettre en bonne position pour l’approche au vert.

Le vert est assez grand et possède une légère pente débutant à l’avant et montant vers l’arrière. Deux fosses de sables, situées à gauche et à droite du vert défendent efficacement la cible. Ces pièges sont d’autant plus dangereux alors que la majorité des golfeurs tentent de rejoindre le vert d’une distance éloignée. Une normale sur ce long trou est une récompense en soi.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 5/5 420 410 385 301 295

Après l’épreuve du 3ième trou, le golfeur a le droit un léger répit avec cette normale 3. Un petit lac borde le tertre de départ du trou #4. Il ne s’agit cependant pas d’un obstacle pour le coup de départ dû à sa proximité. En plein été, ne vous surprenez pas d’y voir des malards se la couler douce. Ce lac est un habitat naturel pour ces canards qui ont adopté le Lorette. Les principaux obstacles sont les deux grandes fosses de sables situées de chaque côté du vert. Les périmètres de chacun sont si avancés qu’ils ne laissent qu’une entrée d’une dizaine de verges à l’objectif.

Le vert du 4 est un des plus larges au Lorette. Une pente de droite à gauche constitue la principale caractéristique de ce vert. Ce vert fut reconstruit à deux reprises dans les années 90.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
3 13/17 186 174 149 125 102

Le trou #5 est une normale 5 qui devient assez facile une fois que vous avez négocié avec succès votre coup de départ. La difficulté de ce trou s’accroît dramatiquement lorsque vous partez du tertre bleu. 40 verges le sépare du tertre blanc et la vue de l’allée se rétrécit à un point tel qu’il ne vous reste plus que la fosse de sable et un petite partie de l’allée comme cible pour votre coup de départ. En fait, le tertre bleu est enligné sur le bois longeant le côté gauche de la fosse. Nombreux sont ceux qui optent de laisser le bois 1 dans le sac au profit d’un bâton plus court mais plus précis. Idéalement, on doit viser entre la fosse de sable et le bois de droite. Un lac, qui agit également comme un réservoir pour le club, se trouve en jeu sur le coup de départ, à l’extrême droite de l’allée.

En plaçant bien son coup initial, le vert devient atteignable facilement en trois alors que l’allée s’élargit. Les erreurs des golfeurs sont pardonnées plus facilement sur le deuxième coup. Une fosse de sable située à 150 verges du vert est le seul véritable piège à ce point. L’approche au vert est gardée par une fosse de sable à droite du vert et une autre fosse à l’arrière. Le vert contient plusieurs bosses. Le golfeur doit être vigilent lors des coups roulés.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
5 15/7 508 492 467 345 422

Chaque terrain de golf possède sa propre version du «Amen corner», une série de quelques trous qui testent l’étoffe et la persévérance de chaque golfeur. Au Lorette, cette épreuve se traduit par les trous 6, 7, 8 et 9.

Le trou #6 est une longue normale 4 constitué d’un léger coude (dogleg) vers la droite. Il s’agit d’un des plus beaux trous du parcours. Le principal obstacle est le grand lac qui occupe le côté droit de l’allée sur les cent dernières verges du trou. Beaucoup de balles y trouvent refuge lorsque leurs propriétaires tentent de rejoindre le vert avec un coup qui manque de conviction. De plus, toute balle qui s’aventure trop à droite de l’allée entre le départ et le lac risque de se trouver hors-limite.

Deux fosses de sable sont disposées de chaque côté du vert au cas où le lac et la distance de ce trou n’auraient pas encore eu raison du golfeur. Et ce n’est pas tout car il y a plusieurs endroits sur le vert pour planter un drapeau qui incommodera le belligérant une fois qu’il aura franchi tous les obstacles. De grosses bosses, situées sur le côté gauche, au milieu et dans le coin arrière droit, mettent fin aux hostilités pour le trou #6.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 3/1 415 415 397 345 340

Le trou #7 est probablement une des plus difficiles normales 3 du parcours. En plus d’être un des plus longs, l’allée du 7 est dotée d’une inclinaison montante, ce qui ajoute à la distance requise pour rejoindre le vert. Pour les débutants, le lac peut représenter un obstacle appréciable à cause de la marque qu’il laisse dans la tête des gens qui y laissent une offrande. Parlez-en aux membres juniors du Lorette qui se rappellent sans aucun doute de la première fois qu’ils ont réussi à le traverser.

Pour ceux qui ont la distance nécessaire pour atteindre l’objectif, leur coup devra être droit car le vert est légèrement surélevé. Les balles qui atterrissent un peu trop à droite ou à gauche ont tendances à débouler dans une des deux fosses qui bordent le vert. Celui-ci est assez plat mais il faut tout de même faire attention. On y trouve quelques dénivellations qui ne sont pas très évidentes. Quelques indices: la balle va tendre à tourner vers le tertre de départ sur un coup roulé venant de la gauche ou de la droite du vert. Elle tendra à pencher vers le centre du vert sur un coup venant de l’avant ou de l’arrière du vert.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
3 7/15 206 206 188 166 166

La troisième tranche du «Amen Corner», version Lorette, se poursuit avec une normale 4 qui offre un des plus beaux paysages du parcours. Des tertres blancs et bleus, on peut observer le mont Castor qui surplombe le trou. Ces tertres sont surélevés ce qui améliore quelque peu la distance du coup de départ. Les femmes sont grandement avantagées avec un tertre situé à une centaine de verges du départ des hommes. Toutes proportions gardées, on ne peut dire qu’un coup est plus difficile qu’un autre ici. Il s’agit de garder la balle dans l’allée sur le départ et de viser juste sur l’approche au vert. Parmi les imprévus les plus fréquents, on retrouve le canal qui longe le côté droit de l’allée, la fosse de sable située dans la zone d’atterrissage du coup de départ pour les hommes et la visite hâtive de l’allée du trou #9 localisée à gauche de celle du #8.

Le vert du trou #8 est nettement surélevé, environ 3 verges, et il est jalousement gardé par une fosse de sable située sur son coin avant droit. Les balles en manque de puissance iront seoir dans cette fosse ou risqueront de débouler sur le côté gauche du vert.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 9/11 420 392 369 296 296

Si nous avions un nom à donner à ce dernier trou du premier 9, on le baptiserait sans doute le «mammouth». Pour les hommes, cette normale 4 est un des trous les plus difficiles du parcours. Les femmes ont plus de chance alors qu’il s’agit d’une normale 5 d’où la disparité des normales 72 pour les hommes et de 73 pour les femmes.

L’allée est assez étroite avec une imposante rangée de conifères sur le côté gauche. Le côté droit de ce trou possédait également une rangée de mélèzes mais une maladie les a décimés à la fin des années 90. La meilleure chance d’obtenir la normale ici est de frapper un long coup de départ car l’importante montée, caractérisant les 80 dernières verges, oblige la sélection d’un bâton supplémentaire, si ce n’est pas deux. Et cela, c’est sans considérer dans quelle direction souffle le vent.

Le gros de l’effort s’effectue clairement dans l’allée au niveau du deuxième coup. Notez également que votre approche au vert sera aveugle car celui-ci est trop élevé. On a installé un drapeau spécial de trois mètres simplement pour le voir. Vous devez frapper une approche de grande qualité pour vous positionner sur le vert, d’autant plus qu’une fosse de sable monte la garde sur le coin avant gauche.

Le vert, reconstruit en 2004, présente un bon défi avec plusieurs ondulations. Nombreuses sont les positions de drapeaux qui peuvent intimider le golfeur sur ce trou qui conclut le “Amen Corner” du Lorette.

PAR HDCP (H/F) NOIR BLEU BLANC VERT ROUGE
4 1/13 434 411 381 372 365