Premier neuf

En plus d’offrir un beau Panorama, cette normale 5 est un excellent trou pour débuter une partie.  Le coup de départ n’offre pas de difficultés à part les deux grandes épinettes situées au centre de l’allée à environ 110 verges du tertre de départ des jalons les plus éloigné.  Le tertre surélevé aidera à éviter cet obstacle.  Les longs frappeurs doivent se méfier d’une fosse de sable située en bordure droite de l’allée.  Le départ des jalons rouges est plus à droite de ce duo d’arbres qui demeure néanmoins une menace. 

Le deuxième coup devra être judicieux afin de ne pas se retrouver derrière les arbres matures qui bordent l’allée.  Une fosse de sable à droite du vert et des conifères à l’arrière montent la garde de ce vert à deux paliers.  Comme il est surélevé d’une dizaine de pieds sur la droite et sur l’arrière, une balle trop longue ou à droite mettra son propriétaire en sérieuse difficulté.

Le Panorama

Normale 5

Vidéo produite en 2010

De majestueux Pins attirent l’attention du golfeur.  Ce deuxième trou ne semble pas présenter un grand défi mais un mauvais coup de départ peut transformer cette courte normale 4 en véritable chemin de croix.

Premier danger, le tertre de départ est légèrement orienté vers la droite de l’allée bordée d’un long canal et d’une végétation peu accueillante.  Un second piège guette les longs frappeurs qui seront tentés d’y aller avec le grand coup afin de se laisser qu’une centaine de verges pour l’approche au vert.  Attention, une forêt de pins se dresse à gauche de l’allée.  Si la balle n’atteint pas les arbres, ces géants se dressent devant tous les golfeurs trop à gauche.

L’atteinte de la cible est stratégique.  Une balle à gauche du vert exigera de la dextérité car son tablier est en pente de gauche à droite.  Pire, une importante bute trône du côté gauche compliquant le coup d’approche.

Une balle à droite du vert rencontre une autre topographie : une imposante et profonde fosse de sable suivie d’une plus petite.  L’atteinte du vert exige alors un autre type de coup.

Le coefficient de difficulté du coup roulé est nettement relié à la localisation du drapeau.

Les Pins

Normale 4

Vidéo produite en 2010

Le premier véritable test du parcours se trouve ici, au trou #3 dont l’allée se distingue par un Crochet vers la gauche.  Cette normale 4 exige un coup de départ précis et long, l’approche au vert en dépend.  Le piège principal du coup de départ est sans aucun doute la fosse de sable située au virage de l’allée qui oblique vers le vert.  La menace guette tous les calibres de joueurs.  Un long coup peut survoler la fosse; la récompense : simplification d’un deuxième coup d’environ 160 verges, voire moins.

Un départ vers le côté gauche de l’allée doit être évité; c’est la misère et le sacrifie assurés.  Si la longue distance ne fait pas partie de votre trousse d’outils, il devient alors important de frapper le coup de départ au centre ou à droite de l’allée.  La poursuite vers le vert sera moins compliquée bien que la distance à franchir sera alors le défi.

Deux fosses de sable, à gauche et à droite du vert, défendent efficacement la cible.  Ces obstacles sont d’autant plus dangereux lorsque le second coup est d’une distance éloignée. Le vert est grand et possède une sournoise et légère pente de l’arrière vers l’avant; attention au coup roulé. Une normale sur ce long trou est une récompense en soi.

Le Crochet

Normale 4

Vidéo produite en 2010

En arrivant aux tertres de départ du #4 on pense à une Oasis.  Un coup d’œil à gauche offre un joli spectacle : petit lac, fontaine, pont rustique et vue sur le vert #15.  Le lac est un habitat naturel ceinturé d’une bordure végétale protectrice.

Après l’épreuve du 3e trou, le golfeur mérite un répit avec cette normale 3.  Le petit lac borde le tertre de départ des jalons les plus loin.  Il est un danger seulement pour un très mauvais coup de départ.  Les jalons verts et rouges sont épargnés de ce danger.

Les véritables obstacles sont les deux grandes fosses de sable situées de chaque côté du vert.  De plus, elles rendent l’entrée au vert étroite et donnent une vue intimidante.  Leur proximité du vert laisse une sortie de fosse délicate lorsque le fanion est en avant ou à droite sur le vert.

Sa superficie est une des plus grande du Lorette; Le coup roulé devient alors un défi, d’autant qu’une pente de droite à gauche complique le travail.

L’Oasis

Normale 3

Vidéo produite en 2010

Cette normale 5 peut être assez facile une fois que vous avez négocié avec succès votre coup de départ dans une allée plutôt Entonnoir.  La difficulté s’accroît dramatiquement pour ceux qui partent du tertre le plus éloigné.  Ce monticule est à droite le long d’un bosquet, la vue de l’allée se rétrécit à un point tel que le joueur ne voit plus que la fosse de sable et une petite partie de l’allée comme cible.  Enfin, ce tertre est en direction du bois côté gauche; la précision et la prudence sont essentielles.

Peu importe le tertre de départ, on doit viser entre la fosse de sable et le côté droit de l’allée.  Mais surtout, il faut éviter un coup tiré à droite aussi bien qu’à gauche.  Le lac à droite et un canal à gauche sont nettement en jeu.

Une fois le coup initial réussi, le vert devient atteignable en trois alors que l’allée s’élargit.  Les erreurs sont pardonnées plus facilement sur le deuxième coup.  Une autre fosse de sable située à 110 verges du vert est le seul véritable piège.

Le vert est gardé par du sable à droite et à l’arrière.  Cet autre grand vert est ondulé et exige beaucoup de vigilance surtout lorsque le fanion est rouge; il n’est pas rare de « dégreener », comme on dit !.

L’Entonnoir

Normale 5

Vidéo produite en 2010

Chaque terrain de golf possède sa propre version du « Amen Corner »; traduction libre son Cauchemar.  Le trou #6 amorce une série de 4 trous qui testent l’étoffe et la persévérance de chacun.

Le 6e est une longue normale 4 constituée d’une floppée de pièges et d’obstacles.  Outre sa longueur, un léger coude vers la droite invite les balles vers un lac assez gourmand; puis à gauche, une zone inhospitalière attend les balles qui craignent l’eau et enfin un vert capricieux et bien protégé conclut le trajet.

En plus de surmonter les embuches, il faut gérer la crainte : balle à l’eau, dans le sable, trop à gauche, trop à droite ou l’arrière du vert.

Et ce n’est pas tout, le vert réserve des surprises : pentes et bosses, courbes à négocier dont la partie avant qui est non moins facile.   Il est un des verts les plus difficile à vaincre.  Petit conseil, méfiez-vous des drapeaux à gauche, à droite et en avant; en fait, partout.

Malgré cela, le cauchemar est un des plus beau trou du parcours.

Le Cauchemar

Normale 4

Vidéo produite en 2010

Le trou #7 invite les balles de départ à faire un détestable Plongeon dans le lac qui est en amont dune l’allée ascendante.  Depuis quelques années, le départ avancé des rouges se situe du côté droit du lac ce qui élimine le risque d’un plongeon tout en permettant de savourer le coup d’œil de ce magnifique environnement.

Le #7 est probablement une des normales 3 les plus difficiles du parcours due à sa distance et à son allée en montant.  En revanche, l’allée est large et pardonne facilement les coups de départ trop courts.  Une bonne approche sur ce vert légèrement surélevé donne la chance de s’en sortir avec la normale.

Les coups départ assez longs pour atteindre le vert devront être centrés.  Les balles trop à droite ou à gauche risquent d’atterrir dans une des deux fosses de sable qui bordent le vert.  Une troisième complète le trio en arrière.

Le vert offre des parties relativement plates mais attention aux fanions à droite et surtout en avant.  On y trouve quelques dénivellations qui deviennent évidentes seulement après coup.

Le Plongeon

Normale 3

Vidéo produite en 2010

La troisième étape du « Amen Corner », version Lorette, se poursuit avec une normale 4 qui offre un des plus beaux paysages du parcours : Les Laurentides.  À partir des jalons éloignés, la vue est splendide tant sur l’ensemble du trou que sur le mont Castor qui se dresse en toile de fond.  À l’automne, les Laurentides rayonnent par ses couleurs.

Les jalons blancs, et davantage les noirs et bleus, sont surélevés améliorant quelque peu la distance sur le coup de départ.  Les jalons verts et rouges,100 verges en avant, permettent d’avoir une distance raisonnable au second coup.

L’allée est large et invite les joueurs à s’élancer pour chercher de la distance.  Toutefois, il faut garder la balle en jeu car un long et profond canal est impitoyable à droite.  Sur la gauche, l’allé #9 est accueillante mais les arbres matures qui séparent les deux allées se dressent fièrement.

Tout compte fait, on ne peut pas dire qu’un coup est plus difficile qu’un autre sur le 8e trou. L’allée est invitante, le vert, bien que surélevé de 3 verges, est en douce pente et assez vaste pour qu’on évite les fosses de sable.

Mais, c’est justement ce sentiment de non-danger qui est le danger.

Les Laurentides

Normale 4

Vidéo produite en 2010

Le 9e trou a été baptisé à juste titre : La Montée.  Cette normale 4 est la plus longue du parcours pour les jalons éloignés.  Depuis quelques années, le tertre de départ des dames a été avancé offrant un défi bien différent de leurs compagnons de jeu.  À la distance sur la carte, il faut ajouter que le vert est sur une colline dont la pente est forte.  Elle met à l’épreuve la forme physique de certains membres; heureusement, le 9e est le seul à avoir ce défaut.

L’allée est assez étroite avec une imposante rangée de conifères de chaque côté.  La meilleure chance d’obtenir la normale ici est de frapper un long coup de départ car l’importante montée oblige la sélection d’un bâton supplémentaire.

Tous les coups sont difficiles ne laissant que peu de marge d’erreur; et même le vent s’en mêle à l’occasion.  Il faut compter sur un deuxième coup, voire un troisième, en implorant la chance car il sera effectué de loin ou en approche sans pouvoir juger précisément de la cible et de ses caprices.  Néanmoins, l’approche doit être de grande qualité pour se positionner sur le vert, d’autant plus qu’une fosse de sable monte la garde sur le coin avant gauche.

Les coups roulés sont intimidants, délicats et souvent laborieux, peu importe la position du drapeau.  Les ondulations sont omniprésentes avec des pentes parfois abruptes.  En général, le vert est incurvé de droite à gauche en glissant vers le devant, mais pas sur sa portion arrière.

Un bogey est un bon pointage sur ce trou en montée.  Ce qui conclut le « Amen Corner » du Lorette.

La Montée

Normale 4

Vidéo produite en 2010